Animals, Religion and the Environment
From all-creatures.org
Articles Archive
Vegan - Vegetarian - Human Rights - Animal Rights - People - Animals - Love - Compassion - Peace - Justice - Righteousness - God - Bible - Jewish - Christian - Jesus - Christ - Holy Spirit - Soul - Spirit - Wisdom - Knowledge - Environment

Animals: Tradition - Philosophy - Religion

The Bible’s Teachings on Protecting Animals and Nature
by Lewis Regenstein

French translation by Rev. Emmanuel Briglia

Les animaux, la religion et l'environnement

Partie 12: La religion et la protection des animaux

Ces préceptes de préservation, et pleins d’humanité, contenus dans les Ecritures ont été bien compris par les premiers leaders du judaïsme et de l’Eglise chrétienne. Durant, plus ou moins, le premier millénaire, les saints chrétiens ont été dépeints comme ayant des relations proches et amicales avec les créatures sauvages et domestiques. Il y a des milliers d'histoires et de légendes à propos de tels saints révérés comme Gilles, Jérôme, Benoît, Meinrad, Columba, Cuthbert, Patrick et des centaines d'autres ; le plus connu, bien sûr, est le saint patron des animaux, François d'Assise.

De même, le judaïsme a une longue tradition de respect pour les animaux et de la nature fondée sur les enseignements bibliques. Selon la Jewish Encyclopedia, « la morale et les règles légales à propos du traitement des animaux sont fondées sur le principe que les animaux font partie des oeuvres de Dieu envers lesquelles l’homme tient une responsabilité. Les lois et les autres indications dans la … Bible font apparaître clairement que non seulement la cruauté faite aux animaux est défendue mais aussi que la compassion et la miséricorde pour eux sont exigées de l’homme par Dieu. ... Dans la littérature rabbinique ultérieure... une grande prééminence est donnée aussi à la démonstration de la miséricorde de Dieu envers les animaux, et à l'importance de ne pas leur causer de souffrance».

Un des plus grands théologiens chrétiens de tous les temps, le médecin missionnaire et lauréat du prix Nobel, le Dr. Albert Schweitzer, a écrit que les humains « sont obligés par le commandement d'amour... proclamé par Jésus » de respecter toutes formes de vie. Il a enseigné que l'on devrait éviter « de couper négligemment la tête d'une fleur grandissant seule sur le bord de la route, car faire ainsi serait porter atteinte à la vie sans y être forcé par la nécessité ». Schweitzer a écrit éloquemment sur le besoin de témoigner du respect envers toutes les formes de vie : « Une religion de l'homme est de peu de valeur si les créatures même insignifiantes en apparence ne tirent pas d’elle un bénéfice. Un homme véritablement religieux ne demande pas comment ceci ou cela mérite plus ou moins de sympathie... pour lui, la vie comme telle est sacrée ».

Un autre leader, théologien chrétien, le Révérend Norman Vincent Peale a écrit : « Je ne crois pas qu'une personne peut être un vrai chrétien et qu’elle s’engage en même temps dans le traitement cruel ou inconsidéré des animaux ».

Le Révérend Dr. Graham Bilee a écrit : « La Bible enseigne que nous ne devons pas maltraiter ou punir les animaux de façon cruelle. Dieu les a créés, et bien qu’à l'humanité ait été donné la domination sur les animaux, nous ne devons pas les traiter cruellement ».

Le Révérend Lloyd Putman a mis en garde contre la pratique de « la myopie religieuse » en disant : « nous avons une bien petite religion s'il n'y a pas de place pour le reste des créatures de Dieu ». Le célèbre théologien anglais, le Cardinal John Henry Newman (1801- 1890) a écrit ceci : « la cruauté envers les animaux est comme si l’homme n’aimait pas Dieu ».

Le pape Jean Paul II a déclaré que les chrétiens ont un devoir moral de protéger l'environnement, disant dans une homélie : « le respect pour les ressources naturelles de notre planète » doit être une partie de la conscience de chacun. Il a dit aussi ceci : « réparer... et empêcher... les dommages infligés à la nature » est un « devoir moral sérieux. »

En fin de compte, l’argument le plus fort pour la bienveillance envers les animaux peut être établi sur la notion d’équité. Quelques uns se sont demandés : comment une personne véritablement religieuse peut-elle implorer la pitié de Celui qui est au-dessus d’elle sans qu’elle ne soit elle-même clémente envers celui qui est au-dessous d’elle ?

Go on to Partie 13: La dévastation causée par l’élevage industriel
Return to Les animaux, la religion et l'environnement - Partie 1: Introduction

Return to Animals, Religion and the Environment
Return to Animals: Tradition - Philosophy - Religion Table of Contents

We welcome your comments:

Fair Use Notice: This document may contain copyrighted material whose use has not been specifically authorized by the copyright owners. We believe that this not-for-profit, educational use on the Web constitutes a fair use of the copyrighted material (as provided for in section 107 of the US Copyright Law). If you wish to use this copyrighted material for purposes of your own that go beyond fair use, you must obtain permission from the copyright owner.

If we REALLY want God to bless America and the earth, GO VEGAN!

| Home Page | Article Archives |


| Home Page | Animal Issues | Archive | Art and Photos | Articles | Bible | Books | Church and Religion | Discussions | Health | Humor | Letters | Links | Nature Studies | Poetry and Stories | Quotations | Recipes | What's New? |

Thank you for visiting all-creatures.org.
Since date.gif (1367 bytes)